Un peu d’histoire

La fabuleuse histoire de la Chicoutée commence en 1923, alors que la marine canadienne installe un fanal d’enlignement pour orienter les goélettes sur le site actuel du gîte.

Lors de la 2e guerre mondiale, l’armée américaine y bâtit un quai et un aéroport militaires afin de faire la chasse aux sous-marins allemands qui s’aventurent dans le golfe du Saint-Laurent.  Le village fait alors partie du corridor aérien «Crimson Route», reliant l’Amérique du Nord et les champs de bataille de l’Europe

Après la fin de la guerre, en 1949, Arthur et Anne-Marie Chiasson achètent le terrain et y construisent leur maison à partir de matériaux récupérés d’une baraque militaire.

La maison des Chiasson devient vite un point central du village. On y héberge les «maitresses d’école», les travailleurs, les dignitaires et les visiteurs. Une pièce se transforme en dispensaire, alors que le salon devient clinique dentaire lors des rares et redoutés passages du dentiste. En veille jour et nuit, Madame Chiasson aura aussi la première radio d’urgence.

Depuis 1976, la Minganie est enfin reliée au reste du Québec par le prolongement de la route 138. C’est par cette route qu’en 1994, Sylvain et Pauline, amoureux de la nature et de la mer, arrivent en Minganie et achètent la fameuse maison des Chiasson. Après plusieurs rénovations, ils baptisent et ouvrent La Chicoutée.

 

La Chicoutai
Plan de chicoutée en fleur et en fruits
© Œuvre de Noriko Imai

LA CHICOUTÉE

La chicoutée, aussi épelée «chicoutai» ou «chicouté», est un petit fruit typique qui abonde sur la Côte-Nord. Vous la retrouverez dans les tourbières et les tapis de sphaigne des forêts de conifères. La chicoutée est aussi appelée ronce petit-mûrier, baie des marais, mûre des marais ou plaquebière.